Make your own free website on Tripod.com

Home

La Cigale et La Fourmi | Femme noire | La gloire de mon pere | PIERE D'UN PETIT ENFANT NEGRE | DEBOUT! JOSEPH! | Speak White | Celui Qui A Tout Perdu | My Jewish Brother | Au Revoir Les Enfants | La Derniere Classe | La Bassine | La Mère Noel | Le mendiant | L'ombre venant du pont | Essay Page
French 11
La Bassine

Albert Memmi

Voulant recevoir dignement quelques amis, Jeah pensa quon bon couscous, agrémenté de saucisses à la menthe, ferait bien laffaire.

Malheureusement, il ne possédait pas une bassine suffisamment grande pour rouler la quantité de graine suffisante. Quà cela ne tienne, il avait assez de voisins obligeants à qui il pouvait demander service.

Il alla donc frapper à la porte de sa voisine la plus proche :

- Chère voisine, lui dit-il, aurais-tu lextrême obligeance de me prêter ta grand bassine à couscous?
- Certes, lui répondit-elle, mais je te prie den prendre grand soin Noublie pas de la nettoyer aussitôt après usage évite de la plonger brusquement dans une eau trop chaude, ou trop froide nutilise pas nimporte quel savon bien entendu, prends garde à ne pas lui faire subir de choc

Elle prodigua ainsi un longue série de recommandations à Jeha, qui ne pouvrait rien faire que de lécouter patiemment.
- Et surtout, surtout, conclut-elle, noublie pas de me la rapporter dès que tes invités seront partis, car je nen ai quune seule de cette taille et je veux pouvoir en disposer à tout instant.

Jeha promit de lui obéir en tout et put enfin emporter le si précieux ustensile.
Et, dès le lendemain, fidèle à se promesse, il rapporta la bassine, dûment netoyée, à sa propriétaire.

Or, comme la voisine vérifiait méticuleusement si Jeha avait bien suivi ses instructions, elle découvrit une autre bassin, plus petite, à lintérieur de la grande. Elle crut que Jeha Lyavait laissée par inadvertance.
- Mais non, ma chère voisine, lui expliqua Jeha : la petite tappartient aussi : la grande bassine en a accouché cette nuit Pourquoi ne mas-tu pas dit quelle était enceinte? Heureusement que cela sest bien passé

Les yeux de la voisine brillèrent de convoitise. Visiblement Jeha était devenu fou. Lhonnêteté aurait exigé quelle rende la petite bassine; mais, dautre part, faut-il contrarier un fou? Mieux vaut, dit-on, entrer dans son jeu Elle feignit donc de sexcuser de son étourderie: bien sûr, elle savait que sa bassine était enceinte; mais elle ignorait quelle fut si près de sone terme. Enfin tout est bien qui finit bien puisque la mère et lenfant sont en bonne santé.

Elle remercia Jeha avec effusion de leur avoir prêté assistance en ce moment difficile, et emporta le bébé pour lui donner les soins nécessaires.

Quelques jours après, Jeha alla frapper à nouveau à la porte de sa voisine:
- Ma très chère voisine, lui dit-il, je dois encoure recevoir quelques amis, aurais-tu lobligeance de me prêter à nouveau ta grande bassine? Je te promets den prendre le plus grand soin; de la nettoyer aussitôt après usage; de ne pas la plonger dans une eau trop chaude, ni trop froide; de nutiliser que du savon le plus pur, de lui éviter le moindre choc; de
- Très volontiers, liinterrompit la vousine, je te la confie avec plaisir! Et quelle te porte encore chance!

Jeha remercia chaleureusement sa voisine pour sa confiance, et sen fut préparer son festin.

Cependant le lendemain, la voisine attendit en vain son retour. Le surlendemain, ne le voyant toujours pas venir, elle alla frapper à la porte de Jeha; celui-ci laccueillit en pleurant:
- Ah voisine! Un grand malheur est arrivé : ta bassine est morte en couches! Dans ma douleur, je navais pas la force de me présenter devant toi Ah mon Dieu! Que dire devant la mort dun être cher?

Et de sangloter devant la voisine interloquée. Au bout dun moment cependant, reprenant ses esprits, elle se mit en colère :
- Arrête de te moquer de moi! Cria-t-elle, depuis quand les bassines meurent-elles en couches? Allons, rends-moi ma bassine!
- Ah, lui dit Jeha, avec un douloureux reproche, lorsque je tai dit que ta bassine avait accouché, tu mas cru; lorsque je te dis quelle est morte en couches, tu ne me crois pas! Ah voilà bien linconséquence des gens!